UN ROMAN DE RENART

UN TEXTE DU PATRIMOINE LITTÉRAIRE

Écrit entre 1171 et 1250 en 120 000 vers octosyllabiques, le succès du Roman de Renart imposa, dès le 13ème siècle, le nom commun renard, au détriment du vieux mot goupil. Inspiré d’oeuvres latines ou de fables ésopiques ? Réécriture en langue courante de textes latins ou tradition orale ? Allez savoir !

De savants exégètes se perdent sans doute encore en conjectures sur les origines du Roman de Renart.
Maurice Baud a retrouvé et souhaité partager cette truculence, cette verdure de langage, l’irrévérence de ce personnage face aux certitudes creuses des institutions de son époque ; certitudes qui se nourrissent de la guerre contre… d’autres certitudes, prétextant que le mal est toujours en l’ennemi, chez l’autre. Avec Renart, le mal, et même l’animal est en nous. Un texte toujours d’actualité par sa drôlerie, sa sagesse, sa richesse, la justesse de son propos.

Mise en scène

Maurice Baud

Adaptation

Bruno Cosson

Avec

Maurice Baud Marie-Claude Douvrain

Violoncelle

Partagez cet événement
Détails de l’évènement