ABBAYE DE BASSAC

Le bourg de Bassac a toujours fait corps avec son abbaye bénédictine : tant d’Histoire partagée depuis près de mille ans, quand Wadrade, seigneur de Jarnac, fit poser la première pierre de l’édifice. Le tumulte des siècles, la guerre de cent ans, la guerre de religions, la Révolution, ont laissé bien des traces dans les murs de l’abbatiale Saint-Etienne et dans le souvenir de ses moines, de ses religieuses et de leurs ouailles. Mais, couturée par les épreuves, l’abbaye de Bassac garde intacts son charme et son élégance. Il n’y a pas dans cette vallée de la Charente plus bel écrin pour recevoir, un soir d’été, la représentation d’une œuvre emblématique du romantisme français. Alfred de Musset, en transposant ses propres tourments de jeunesse dans « On ne badine pas avec l’amour », ne pouvait rêver meilleur décor de théâtre. Au pied des jardins de l’abbaye, la Guirlande, le petit cours d’eau qui longe notre village, symbolise bien son caractère bucolique et rural. Heureuse coïncidence, ce modeste affluent rejoint le fleuve près du pont de Vinade où réside, dès qu’il le peut, Pierre Bonnier à qui nous devons le festival « Les 3 coups de Jarnac » dont la commune de Bassac est fière d’être une étape festive. Nous l’accueillerons en voisin.

Nicole Roy – Maire de Bassac

Détails du lieu
  • Ville
  • Adresse
    50 Route de Condé, 16120 Bassac
Carte